Association Arkhaï
rss feed
facebook
twitter
Newsletter
*requis
Quatorzième numéro (mars 2010)
La recherche du principe

Nous vivons encore dans l'écho du bruit du XXe siècle et interprétons à tort notre existence comme sa résonance dans le vide silencieux qu'il laisse derrière lui. Pourtant, notre origine est ailleurs.

Le siècle passé aura été celui de la crise du langage sous toutes ses formes. Seule, peut-être, la critique ou la philosophie du langage, par son double statut de symptôme et de pseudo-antidote, y a trouvé un terrain fertile et a donné lieu à une inflation sémantique quantitative et qualitative des termes « crise » et « fin » dans notre parler. À force de les utiliser, en effet, nous en ressentons les causes et conséquences. Il en résulte que la mentalité qui nous anime est bien plus crépusculaire qu'apocalyptique : nous sommes plutôt résignés qu'en attente d'une révélation.

Pour sortir de ce cercle vicieux, il importe de rechercher en deçà et au-delà de la diversité des langages — artistique, scientifique, religieux, économique, social, etc., le ou les principes qui font le langage en tant que rapport au monde. Principe voulant aussi dire « commencement », il faut se demander où débute l'instrument que nous utilisons, qui nous relie au monde, et qui devrait nous permettre de vivre l'existence, non seulement de la commenter. Rechercher le principe sous-jacent à l'existence, guetter et accueillir une possible manifestation du Verbe, ce qui était au début, qui s'incarne, et se situe ainsi bien au-delà des types de discours et des formes de langage, qui ne font que signifier.

Afin d'être original, retournons donc à l'origine, réfléchissons à l'idée de création sous toutes ses formes en substituant l'esprit créateur à l'esprit critique. Le XXe siècle a en grande partie commis l'absurdité de proposer la critique du langage et d'en faire une grammaire de la création. Mais que reste-t-il de l'art contemporain si l'on ignore la critique qu'il effectue du passé et de la tradition ? L'échec du XXe siècle est d'autant plus tragique qu'avec le recul, il paraissait annoncé, car si la crise a une fin, la création ne fait toujours que commencer.

Christophe Herzog


Sommaire

Prisca Agustoni
Les otages
Photographie : Ozias Filho
page 5.
pdf (750 Kb)

Emmanuel Pinget
À découvert
page 8.
pdf (406 Kb)

Carlos Acevedo-Rocha, Ákos Dobay & Jerry Yu
Entgrenzung : transcending boundaries across scientific disciplines
Illustrations : Matthias Geitel
page 23.
pdf (37.5 Mb)

Ana Elsner
Poems : Entranced & Find me
page 41.
pdf (188 Kb)

Pierre Fankhauser
Jusqu’à Punta Corral
page 43.
pdf (287 Kb)

Tatiana Zarubina
La notion de « personne intégrale » comme filtre de réception et de lecture
page 52.
pdf (356 Kb)

Alec Corthay
L’histoire du faiseur de thé
Illustrations : Marta Masszi
page 63.
pdf (8.9 Mb)


Portfolio

Swetlana Heger & Martin Schibli
Smoke (Liberté toujours), 17 pages.
pdf (1.2 Mb)


Couverture

Swetlana Heger
Αρχαι - Arkhai

Collection philosophique
& projet transdisciplinaire